L'ALLUMAGE (5/6)
Contrôle de l'avance à l'allumage
Connectez le fil de masse de la lampe tromboscopique au négatif de la batterie, le fil + au + de la batterie et la pince sur le fil de bougie du cylindre n°1 (flèche orientée vers la bougie), vous démarrez le moteur et le laissez tourner au ralenti, vous appuyez sur le bouton de la lampe orientée vers les repères de la poulie et du couvercle de distribution. si vous avez remis la molette d'avance graduation à 0, alors les deux repéres doivent être en face l'un de l'autre, sinon il y a un décalage de 4° . Quand vous accélérez, vous verrez le repère de la poulie se déplacer vers la gauche; ceci est du à l'avance automatique (cuve à dépression et masselottes situées dans le corps de l'allumeur).
Note : la lampe tromboscopique peut remplacer la lampe témoin pour le calage de l'allumeur. Vous tournez le corps de l'allumeur jusqu'à ce que les repères soient en face l'un de l'autre.

Les bougies
Pour une TR2/3/4, personnellement je prends des Champion L87YC. Assurez vous quelles soient correctes (usures, calimination, ...), et que l'écartement des électrodes soit de 0,65 mm (0,025 inch). Cette vérification est à faire tous les 10.000 km.

Selon l'état de vos bougies, vous pourrez en tirer quelques conclusions sur le réglage ou l'état de votre moteur:
- bougies noires, mais sèches : mélange essence/air trop riche
- bougies noires mais mouillées avec de l'huile: segmentation des pistons usées, ou guides de soupapes usés.
- bougies sèches, sans aucun dépôt noir, très blanches, électrodes brillantes : mélange essence/air trop pauvre, indice d'essence en octane trop faible (mettez du 98), mauvais type de bougie ou avance déréglée.

Quand vous remontez vos bougies, changez si possible la bague d'étanchéité, la vieille doit être écrasée et plus ou moins hermétique, et mettez une goutte d'huile ou de graisse graphite sur le filetage de la bougie. (page suivante)